UNION

LES ENSEIGNEMENTS DES MAITRES DE LA HIERARCHIE

LA PLEINE LUNE COMME OPPORTUNITE

 LA PLEINE LUNE COMME OPPORTUNITE

DE SERVICE A L’HUMANITE

 

Cahier d’Etude d’Astrologie Esotérique



DES RAYONS ET DES HOMMMES

 
September 14, 2009

Diomandé Lanzeni 




 

Introduction


Ce message s’adresse à toutes les personnes d’inclination spirituelle.

 

L’enseignement du maître OMRAAM MIKHAEL AIVANHOV (1900-1986) porte sur plusieurs aspects de la vie. Il nous appartient donc de nous arrêter sur certains aspects et de les approfondir à la lumière de notre âme pour en faire, une sage application dans la vie. Pour ce qui me concerne, je voudrais aujourd’hui m’arrêter sur les phases lunaires (Nouvelle lune,
Lune croissante, Pleine lune, lune décroissante, lune noire) mais en particulier sur la pleine lune. Le maître accorde une grande importance à la lune (ses différentes phases) dans le travail spirituel.

A ce sujet, voilà ce qu’il dit « La lune joue un rôle particulièrement important dans le domaine de la magie. D’abord, parce que les magiciens observent ses différentes phases (croissante, décroissante, pleine lune, lune noire), pour se livrer à leurs opérations. Ensuite, parce que la lune elle-même et les entités qui la peuplent sont souvent invoquées lors de ces opérations. » (LE LIVRE DE LA MAGIE DIVINE p 85)
 
A travers plusieurs de ses livres, le maître a montré l’importance des phases lunaires et de l’application utile que nous pouvons en faire dans notre vie soit pour nous débarrasser d’un mal, d’un vice, soit pour acquérir une qualité, une vertu…..



Ainsi dira-t-il «….Donc, vous le voyez, quelles que soient les phases de la lune, il est possible d’utiliser chaque période pour un travail spirituel déterminé. Vous voulez développer votre volonté ou votre santé, avoir plus d’amour, de sagesse; de lumière: attendez les premiers jours de la lune croissante; et pendant la nuit, vous regarder la lune, vous levez la main droite et vous dites : « comme la lune croit et se remplit dans le ciel, que tout mon être se remplisse de santé, de vigueur…ou de lumière, d’amour, afin que je devienne un serviteur de Dieu…Et pendant la lune décroissante, vous prononcez la formule contraire: comme la lune décroît, que tel défaut, tel vice en moi diminue et disparaisse, pour la gloire de Dieu… Si vous faites ces exercices régulièrement, avec conviction, vous aurez des résultats. La lune a de grands pouvoirs sur la matière, c’est pourquoi elle a un rôle à jouer pour la réalisation, la concrétisation. Que vous vouliez entreprendre un travail, réaliser un projet, ou bien y mettre fin, vous obtiendrez de meilleurs résultats si vous savez vous servir de l’influence de la lune. » (LIVRE DE LA MAGIE DIVINE (p89-90).

S’il est vrai que ces phases lunaires peuvent être utilisées pour la satisfaction et la réalisation des désirs et projets; pour le véritable ésotériste ou disciple, il faut faire un dépassement. Ainsi doivent-elles être considérées au contraire comme des opportunités de service à l’humanité. Et cela, le maître nous interpelle fermement là-dessus « La véritable magie, la magie divine, consiste à utiliser ses facultés, toutes ses connaissances pour la réalisation du Royaume de Dieu sur terre. Très peu de mages sont arrivés à ce degré supérieur où l’on n’a même plus d’intérêt pour les pratiques magiques elles-mêmes, où l’on cesse de vouloir commander aux esprits pour satisfaire des ambitions personnelles, où l’unique idéal est de travailler dans la lumière et pour la lumière. Ceux qui y parviennent sont des théurges, leur travail est absolument désintéressé. Ce sont les véritables bienfaiteurs de l’humanité. » .

Ici, le maître nous invite à un travail désintéressé ; à utiliser les énergies disponibles pendant les phases lunaires pour le bien de l’humanité afin de devenir des véritables magiciens de l’Age du Verseau. D’où une importance devrait être accordée aux méditations de pleine lune qui représentent la marée haute des énergies spirituelles, à la fois pour la planète et dans le monde de la pensée humaine. Cela, le maître le montre subtilement à travers ses conférences sur la fête de Wesak (celle-ci ayant lieu au moment de la pleine lune du taureau).

Beaucoup me diront « Mais notre Maître ne nous a jamais demandé de faire des méditations de pleine lune, il faut respecter l’enseignement du Maître, il ne faut pas mélanger les choses … ! ». A ceux-là, je voudrais dire ceci : Un Maître n’appartient à personne, les Maîtres collaborent avec toutes les personnes qui travaillent au niveau mental (peu importe leur appartenance sociale, religieuse, spirituelle, idéologique ou politique).

Je voudrais rappeler à ceux-là la citation du Maître tibétain Djwal Khul

«Tous les étudiants en occultisme doivent savoir que la dévotion au sentier ou au Maître (quel que soit la grandeur de celui-ci) ne suffit pas. Les Grands Etres cherchent des collaborateurs intelligents, beaucoup plus qu’ils ne souhaitent une dévotion à leur personnalité; l’étudiant qui poursuit sa route avec indépendance à la lumière de sa propre âme leur semble être un instrument plus sûr qu’un dévot fanatique. La lumière de son âme révèlera à l’aspirant sérieux l’unité qui sous-tend tous les groupes et lui permet d’éliminer le poison de l’intolérance qui entache et entrave tant de gens. ».

Les Maîtres ne donnent que des indications à travers leurs enseignements apparemment différents et contradictoires mais d’une valeur égale dans leur essence. Il nous appartient d’approfondir ces indications et de les faire fructifier non seulement pour nous- même mais surtout pour le bien de l’humanité. Rappelons-nous la parabole des talents présentée par Matthieu (xxv-14 à 30).

«Vous vous souvenez, il s’agit d’un homme qui part en voyage et qui donne cinq talents à l’un de ses serviteurs, deux à un autre et un talent à un troisième. A son retour il est heureux de constater que les premiers serviteurs ont fait fructifier les talents reçus et il leur dit « C’est bien, bon fidèle serviteur ». Mais quant au troisième qui lui remet simplement le talent tel qu’il l’avait reçu, le Maître est très mécontent et lui dit : » il te fallait remettre mon argent aux banquiers et à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec intérêt ».

A nous aussi, si le Maître nous apparaissait, il nous demanderait
« Qu’avez-vous fait de mon enseignement ? L’avez-vous fait fructifier ou l’avez-vous simplement conservé ? » .

Je laisse la latitude à chacun de répondre sincèrement à cette question. Nous devons retenir seulement que cette parabole nous incite à utiliser les connaissances reçues des Maîtres, les dons et opportunités offerts par Dieu pour avancer sur le Sentier initiatique.

Pour revenir à notre sujet, nous pensons qu’aujourd’hui, à l’approche de l’Age du Verseau (Ere de l’amour universel, de fraternité et de service à l’humanité); l’accent devra être mis sur les méditations de pleine lune mensuelles.

En effet chaque mois durant la pleine lune, le soleil est en alignement avec l’un des 12 signes zodiacaux. Les signes indiquent la qualité des énergies subjectives qui peuvent être transmises durant ce mois. Aux cours de cycles annuels, l’humanité se voit ainsi exposée à toutes les possibilités d’expérience. Ces énergies et ces qualités stimulent l’évolution de la conscience humaine ; toutes les énergies zodiacales peuvent être utilisées par tous les individus. Le travail conscient avec ces différents types d’énergie spirituelle amène inspiration et idées à portée de l’esprit et du cœur de l’homme. La méditation, spécialement quand elle est effectuée subjectivement en formation de groupe, stimule un nouveau facteur dans la conscience humaine--une maturité spirituelle croissante--ce vaste travail planétaire de service contribue à civiliser spirituellement la planète terre.

Dans cette partie de notre exposé, nous parlerons essentiellement des méditations des pleines lunes du Bélier (fête de pâques), du Taureau (fête de Wesak) et des Gémeaux (fête du Christ, Bonne Volonté ou Journée Mondiale de l’invocation) qui sont les intermèdes supérieurs de l’année. Nous tenterons de montrer comment ésotériquement ces fêtes affectent la conscience de la masse humaine par une méditation scientifiquement dirigée.
Mais avant, essayons de répondre à ces questions :


Qu’entends-t-on par méditation
 
Que signifie les phases lunaires :

Nouvelle lune ?

Lune croissante ?

Peine lune ?

Lune décroissante ?
 
Qu’est-ce que la méditation de pleine lune ?

 
Les réponses à ces différentes questions nous permettront certainement d’appréhender quelque peu l’importance des activités (du travail occulte, c’est ce qui nous intéresse) liées à ces concepts.